Accueil ... Nos voyages ...  Maroc ... Fiche Marrakech

 

 

 

 

 
 

Nos voyages

Maroc - Fiche Marrakech

 

 

Plan de Marrakech sans numéros

 

 

Les sites

   

 

Les vidéos

   

 

    

Les guides

   

 

Internet & Routard

 

 

Souks  

   

Le souk Smata (des babouches)

Le souk Hajjarine (souk des tailleurs de pierre)

Le souk Chkairia (des sacoches en cuir)

Le souk des bijoux (souk d'or et d'argent)

Le souk El Hadaddine (des forgerons)

Le souk Zrabi (des tapis)

 


 

Localisation : 21

 

 

 

 

Palmeraie de Marrakech  

   

 

Plantée sous la dynastie des Almoravides, la célèbre palmeraie de Marrakech est couverte avec exubérance de plus de 100 000 arbres sur 13 000 hectares. Elle est également au cœur d’une urbanisation haut de gamme constituée de résidences de luxe, de clubs sportifs et de golfs ou d’hôtels 5*. Cette ruée est essentiellement due aux caractères uniques de la palmeraie de Marrakech : millénaire, magique et somptueuse.
Localisation : 1

 

 

 

 

Musée de Marrakech  

   

 

Le musée de Marrakech, situé à côté de la medersa Ben Youssef, est un palais établi sur une parcelle de 2 108 m2 et doté d'un vaste patio de 709 m2, typique de l'art mauresque, transformé en musée privé et lieu d'accueil d'activités culturelles.

Cet ancien palais Mnebbi, demeure édifiée à la fin du xixe siècle, a été restauré et réhabilité en musée par Omar Benjelloun, qui était un grand collectionneur et mécène marocain. Le musée de Marrakech est financé et géré par la fondation Omar-Benjelloun.

Ce musée organise depuis 1995 uniquement des expositions temporaires autour de l’art contemporain ou du patrimoine culturel marocain. Au rez-de-chaussée sont exposés des objets de cuivre martelé, armes et bijoux berbères et des vêtements. Les objets sont encore utilisés et portés dans les montagnes.

Le salon du premier étage est d'un décor hispano-mauresque et des meubles de cèdre.

Le musée organise et accueille aussi diverses manifestations telles que des concerts, des spectacles de théâtre et de chorégraphie, des projections de films, des colloques, des journées d’étude, des ateliers. → Photos

Localisation : 6

 

 

 

 

Place Jemaa el fna  

     

 

Au xiie siècle, la place Jemaa el-Fna était un lieu de justice où les peines étaient publiquement appliquées. Dès la seconde moitié du xvie siècle, les activités et fonctions de la place ont évolué. Ainsi, elle est décrite par l’auteur espagnol Carvajal Marmol comme un lieu cosmopolite où règne une forte activité commerciale. Le nom actuel de la place Jemaa el-Fna n’apparaît qu’au début du xviie siècle dans les textes historiques. En effet, l’historien Abderrahman Es-Saâdi, donne une explication vraisemblable : le sultan saâdien Ahmed Al Mansour aurait prévu d'y construire une grande mosquée. On lui aurait donné le nom de mosquée de la quiétude : « Jemaâ el Hna ». « Jemaâ » signifiant « lieu de réunion » et « El Hna », la quiétude. C’est alors qu’une épidémie de peste aurait décimé une partie de la population, dont le roi, et empêché la construction du bâtiment. Ce serait après cet évènement que la place aurait reçu le nom de place de la mosquée anéantie « Jemaa el-Fna ». Pendant des siècles, la place Jemaa el-Fna s'est animée et s'est inscrite dans la culture du Maroc puisqu'elle est qualifiée de lieu de spectacle au xviie siècle. Dès le xxe siècle, de nombreux bâtiments sont construits et la place commence à prendre l'aspect de celle d'aujourd'hui. En 1985, la place Jemaa el-Fna est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et en mai 2001, elle est proclamée patrimoine oral et immatériel de l’Humanité. Comme les activités de la place sont issues de traditions ancestrales fortement liées à la ville et qu'elles sont en danger face au tourisme, l'Unesco tente de conserver son histoire.

Localisation : 12

 

 

 

 

Palais Bahia  

         

 

Le palais de la Bahia (palais de la belle, de la brillante) est un palais du xixe siècle de huit hectares, de Marrakech au Maroc. Il est un des chefs-d'œuvre de l'architecture marocaine, un des monuments majeurs du patrimoine culturel du pays et un des principaux lieux de tourisme au Maroc.

Entre 1866 et 1867 la partie nord de ce vaste palais de 8000 m² (le plus grand et le plus luxueux palais du Maroc de son époque) est construit au sud-est de la médina de Marrakech, à proximité de l'actuel palais royal, par l’architecte marocain El Mekki. Il est construit pour Si Moussa, chambellan du sultan Hassan Ier du Maroc.

Localisation : 15

 

 

 

 

Palais El Badi  

          

 

Le palais El Badi (parfois orthographié palais El Badiî ou El Badia, littéralement "palais de l'incomparable") est un ensemble architectural construit à la fin du xvie siècle et situé à Marrakech au Maroc. Ancien palais, il fut édifié par le sultan saadien Ahmed al-Mansur Dhahbî pour célébrer la victoire sur l'armée portugaise, en 1578, dans la bataille des Trois Rois1. Aujourd'hui, il ne reste qu'une immense esplanade creusée de jardins, plantée d'orangers et entourée de hauts murs.

 En effet, en 1696, le sultan alaouite Moulay Ismaïl a pris ce qu'il y avait de plus riche dans ce palais pour construire la ville impériale de Meknès.

Depuis 2011, le palais El Badi est utilisé comme scène pour le festival du Marrakech du Rire, organisé par Jamel Debbouze.

 

Localisation : 19

 

 

 

 

Tombeaux Saadiens  

               

 

Les tombeaux Saadiens de Marrakech au Maroc, datent de l'époque du grand sultan Ahmed al-Mansur Saadi (1578-1603). Ces tombeaux ne furent découverts que vers 1917, puis restaurés par le service des Beaux-Arts. Ils ne cessent, depuis, d'impressionner les visiteurs par la beauté de leur décoration.

Le mausolée abrite les corps d'une soixantaine de Saadiens, dont Al-Mansour, ses successeurs et sa famille. L'édifice est composé de trois salles. Le mausolée le plus prestigieux est la salle des douze colonnes. Cette salle abrite la tombe du sultan fils Ahmed El Mansour. Sa coupole en bois de cèdre ouvragé, et les stucs sont finement travaillés, les sépultures y sont en marbre de Carrare d'Italie. Ce mausolée constitue un très bel exemple de l'art décoratif hispano-mauresque.

À l'extérieur, se trouvent les tombes des soldats et serviteurs et un jardin de la nécropole.

Localisation : 17

 

 

 

 

Jardin de la Ménara  

La Ménara est une oliveraie antique, toujours cultivée, irriguée grâce à un bassin rectangulaire, alimenté, depuis plus de 700 ans, par une conduite d'une trentaine de kilomètres, depuis les montagnes. Ce n'est pas, à proprement parler un étang, mais les eaux ne sont pas actuellement limpides. Une estrade métallique gâche ce décor princier qui a servi aux amours des sultans dans le charmant pavillon au toit pyramidal. La Ménara ouvre son allée principale dans un alignement spectaculaire avec le minaret de la Koutoubia. Ce parc, royalement dessiné, sert de lieu privilégié de promenade pour la Ville Rouge. → Photos

.Localisation :  20

 

 

 

 

Koutoubia mosquée / musée / jardin  

La mosquée  Koutoubia est un édifice religieux édifié au XIIᵉ siècle à Marrakech et représentatif de l'art des Almohades.

Localisation : 11

 

 

 

 

Bab Agnaou  

Bab Agnaou est l'une des dix neuf Bab de Marrakech, au Maroc. Elle a été construite au XIIᵉ siècle, au temps de la dynastie des Almohade. Le nom "agnou", comme Gnaoua, en berbère signifie les personnes étant noir de couleur de peau.

Localisation : Près des tombeaux Saadiens

 

 

 

 

Qoubba el-Baadiyn  

 

La qoubba el-Baadiyn est un édifice religieux de Marrakech érigé en 1117 par Ali Ben Youssef. Il constitue le dernier vestige de la dynastie des Almoravides.

La qoubba (« coupole » ; variantes : kouba, koubba, qoba, qouba et qobba) était le centre d'ablution pour les croyants se rendant à la mosquée. Le complexe, en activité pendant plusieurs siècles, était en outre l'une des premières fontaines de la ville de Marrakech et assurait donc l'approvisionnement en eau de la population et de leurs animaux. → Photos

Localisation : 6 La qoubba est située en face de l'entrée de la mosquée Ben Youssef et à quelques mètres du musée de Marrakech.

 

 

 

 

Musée Dar Si Saïd  

      

 

Le musée Dar Si Saïd est un musée situé à Marrakech, entièrement consacré à l'artisanat marocain du bois. Cette grande demeure a été construite à la fin du xixe siècle par Si Saïd, frère de Ba Ahmed, chambellan du sultan Moulay Hassan Ier et grand vizir de Moulay Abdelaziz, pour lui servir de résidence. Dar Si Saïd a été aménagé en musée en 1932 par l’Administration des Beaux Arts.

L'essentiel des collections de ce musée régional provient de Marrakech et du sud et particulièrement du Tensift, du Souss, du Haut Atlas, de l'Anti-Atlas, du Bani, du Tafilalet. Il s'agit d'ensembles homogènes de boiseries, de bijoux du sud, de poterie et céramique, d'armes, costumes et une riche collection de tapis et tissages du Sud, et quelques pièces archéologiques dont la cuve en marbre du début du xie siècle. → Photos

   

Localisation : 14 Derb Si Saïd

 

 

 

 

La Maison de la Photographie

  

 

La Maison de la photographie de Marrakech est située à Marrakech, en plein cœur de la médina. Il a ouvert ses portes en avril 2009 et rassemble une collection photographique qui s'étend des années 1870 aux années 1950

 → Photos

 

Localisation : Rue Ahl Fes, Medina

 

 

Medersa Ben Youssef  

                

 

La médersa Ben Youssef (مدرسة ابن يوسف) est une médersa, joyau de l'architecture arabo-andalouse situé à Marrakech, au Maroc.

La medersa est fondée par Abu al-Hasan, sultan mérinide. La structure actuelle de cette école coranique fut édifiée vers 1570 par les saadiens et restaurée en 1950.

Elle est l'œuvre du sultan saadien Abdallah el-Ghalib qui en acheva la construction en 1564-1565.

Le nom Ben Youssef vient du sultan almoravide Ali Ben Youssef.

La médersa fut durant plus de quatre siècles un foyer d'accueil pour les étudiants en soif de connaissances dans diverses sciences, notamment en théologie. Elle disposait de 132 chambres destinées aux étudiants non originaires de Marrakech et pouvait accueillir jusqu'à 900 étudiants. À l'opposé de la porte d'entrée, de l'autre côté du bassin rectangulaire, s'ouvre la salle de prières constituée de trois nefs délimitées par des piliers de marbre supportant des arcs aux façades ciselées de motifs d'ornementation. La nef centrale donne sur une petite salle en demi-cercle dont l'ouverture est somptueusement décorée de motifs floraux et géométriques. Cette salle recèle le mirhab décoré d'une dentelle de plâtre sculpté formant des alvéoles. Cette dentelle de plâtre ou poussière de marbre, d'un blanc laiteux et soyeux, réalisée au ciseau fin, le "fer" et minutieusement gravée, incisée, ciselée comme une véritable résille se nomme le stuc ou gebs. → Photos

 

Localisation : 4 Kaat Benahid

 

 

 

Musée Bert-Flint / Musée Tiskiwin  

Le Musée Tiskiwin est avant tout le musée d’un amoureux du Maroc et de sa culture. Proche du Palais Bahia, ce riad mélange art, calme et quiétude. Ses deux patios et ses sept pièces, nous font faire un tour d’horizon des différents secrets de la culture marocaine.

Localisation :  15   8 Rue de la Bahia

 

 

 

Musée de Mouassine  

 

Situé en plein cœur de la médina de Marrakech dans le quartier de Mouassine, le Musée de Mouassine est à visiter pour les expositions qui y sont organisées et pour la beauté du lieu.

Localisation : 7  4 Derb El Hammam

 

 

 

Jardin Majorelle / musée Berbère - Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent  

        

 

L’exposition s’articule autour de trois sections :  (1) les savoir-faire matériels et immatériels qui transforment divers matériaux en objets et ustensiles usuels ou cérémoniaux ; (2) les parures qui présentent une collection de bijoux illustrant les croyances et les savoirs accumulés depuis des millénaires ; (3) l’apparat que donnent à voir les costumes, les armes, les tissages, les portes décorées des demeures.

 

Les objets invitent au voyage à travers l’art berbère des régions rurales du Maroc. Ils témoignent de la riche diversité et de la créativité de cette culture. → Photos

   

Localisation : 13 Jardin Majorelle Rue Yves Saint Laurent

 

 

 

 

Musée Boucharouite  

Le musée doit son nom à ses tapis boucharaouites, une collection de tapis uniques " bout de chiffon ", faits à la main par des femmes berbères. Dégustation de cocktails de fruits naturels sur la terrasse fleurie, à l'ombre de l'olivier. 

Localisation : 107 40000, Derb al Cadi

 

 

 

Musée de l'Art de Vivre  

 

Selon son fondateur, Abderrazzak Benchaâbane, "Un musée de l'art de vivre pourrait être un véritable médiateur pour la culture vivante. A travers un tel lieu dédié à la culture, le visiteur découvre, toute en respectant l'intimité d'un peuple son art de vivre."

Localisation : 2, Derb Chérif, Diour Saboun → Photos

 

 

Le Jardin Secret  

Le Jardin Secret s'ouvre au public pour la première fois de son histoire. Les origines du complexe remontent à l’époque de la dynastie saadienne, il y a plus de quatre cents ans.

Reconstruit au milieu du XIXe siècle par un influent caïd de l’Atlas, Le Jardin Secret a été la demeure de quelques-unes des plus hautes personnalités politiques du Maroc et de Marrakech.
Le Jardin Secret, que l’on peut aujourd’hui apprécier pleinement grâce à sa récente restauration, fait partie de la grande tradition des palais arabo-andalous et marocains. Le visiteur peut ainsi découvrir les jardins et les édifices qui le composent et qui constituent autant de témoignages exceptionnels de l’art et de l’architecture islamiques.

Localisation : 184 Rue Mouassine

 

 

 

La fontaine chrob ou chouf   

La fontaine Chrob ou Chouf est élevée sous le règne de Ahmed El-Mansour (1578-1603), le dernier Saâdien, dont le royaume s’étendait jusqu’à Tombouctou et Gao (Mali). Celui-ci avait établi sa cour impériale à Marrakech et ornait la ville de nombreuses constructions grâce au commerce saharien dont il avait la maîtrise. Fidèle à la gloire de son commanditaire, " Chrob ou Chouf " ne pouvait être que resplendissante. De dimension petite, la fontaine se compose à la base seulement d’une loggia abritant une auge en maçonnerie. En revanche l’étage supérieur s’étire vers le ciel, d’une dimension et d’une décoration impressionnante. Des consoles en muqarnas supportent en encorbellement un immense linteau en cèdre sculpté. Le couronnement, en cèdre également est exécuté sous forme de nid d’abeille, le tout couvert d’un toit en pente revêtu de tuiles vertes vernies. Les inscriptions sur le linteau sont des calligraphies andalouses, en caractères cursifs ou coufiques, semblables à celles de Mouassine.

Une d’entre elle à donner son nom à la fontaine. Elle invite le passant à " boire et regarder " ( en arabe chrob ou chouf). C’est très certainement un pléonasme puisqu’en arabe le mot aïn désigne à la fois l’œil et la source. Ne buvez pas mais vous pouvez regarder…

Le 25 septembre 2000, la duchesse Von Habsbourg, présidente d’Art Restauration of Cultural Héritage (ARCH) inaugura la fontaine, remise à neuve.

Localisation : 3 Kaat Benahid

 

 

 

Héritage muséum  

Localisation : 25 Rue Znikt Rahba

 

 

 

Cimetière juif de Miaara  

Implanté dans le quartier originellement juif du Mellah, le cimetière juif de Miaara témoigne de la longue histoire de la communauté juive de Marrakech.
Vieux de plus de 500 ans, ce vaste espace contient des tombes d’une apparence simple et de tailles variables, datées de plusieurs siècles comme de quelques années. → Photos

 
Sur la gauche se trouvent de nombreuses tombes anonymes, témoignage des épidémies qui ont sévies dans la ville obligeant à un enfouissement rapide des corps.
Localisation : 8   Avenue Taoulat El Miara

 

 

 

Jardin de l'Agdal  

Localisation : 9

 

 
 

Musée Maroc Télécom  

Le musée des télécommunications est situé à l'entrée du cyberparc et devant l'ensemble artisanal. → Photos

Localisation : Avenue Mohamed V

 

 

Cyberparc  

Nous avons beaucoup aimé le Cyberparc pour son calme, situé derrière le musse Maroc Télécom et devant l'ensemble artisanal, c'est un parc interactif. → Photos

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

   

 

 

 

Accueil

Qui sommes nous ?

Nos voyages

    ● Classement par voyage

    Classement par pays

Nous contacter

    ● Formulaire contact

 

Les liens

    Chroniques des voyageurs

Véhicules

    La Strada Sprinter 4x4

    Ancien véhicule / SCAM - IVECO

    Véhicules pour voyager

    ● Buggy

    Accessoires

 

Recherche

    Rechercher sur le site

Conseils

Légal

    No Copyright

Plan du site

    C'est cette page