NOS VOYAGES ----- Sénégal

      

 

Sénégal 2010  Album photos

 

Situation géographique AVEC GOOGLE MAPS

   

 
Agrandir le plan

 

CARTE DU Sénégal

   

 

 

 

Monnaie  Franc CFA  1€ = 6.50 FCFA 

Gazole   574FCFA (0.896€)

             

▼  8  février 2010 Ө matin à Nouakchott 19.5°C Ө jour 35.4°C

Le passage s'effectue au mieux avec des douaniers et policiers corrects, 5000 cfa à payer pour les deux passavant, moto et camper. Nous stationnons à coté de trois camions dont un MAN militaire 6x6 MONSTRUEUX, c'est un organisateur d'expéditions, comme cellule c'est un container, je ne sais pas si ils sont "tout confort" car apparemment le container c'est pour le matériel.

 

Pour le bivouac nous restons sur place à la douane, sur le vaste parking, c'est tranquille à part un chien qui a gueulé deux heures dans la nuit.

 

Km 4628 ▼  9  février 2010 Ө matin 19°C Ө jour un petit 24.8°C pour finir vers 17H00 à 18.5°C temps brumeux et venteux.

Ce matin nous allons visiter l'ancienne usine de pompage d'eau de Mbakhana, par une bonne piste.

  

Point GPS de l'ancienne usine de pompage à Mbakhana N16°05.452' W016°22.051'

 

Le gardien du site est sympa, il parle très bien le français et est très cultivé. Il nous fait visiter les deux unités de pompage à vapeur, la première fonctionnait au charbon et la seconde au bois. Puis il nous emmène sur la colline artificielle où la vue domine la vallée, ce qui fut  d'ailleurs son but puisqu'elle a été réalisée par les tirailleurs qui creusaient avec leurs casques lourds, le nom de Mbakhana veut dire chapeau en Wolof, nous passons près de la nouvelle unité de pompage qui doit alimenter le village et les alentours.

 

Puis nous prenons la direction de St Louis que nous redoutons, petite histoire pour ceux qui ne connaissent pas, premier contrôle de douane pour l'assurance, puis un peu plus loin la police pour les passeports, et un peu plus loin nous sommes sur une grande ligne droite avec une belle ligne blanche continue, placé derrière une charrette je roule avec les demi-vitesses à 20 km/h, derrière ça klaxonne et on me double allègrement, mais je ne doublerai pas ! et ce qui était prévu arrive, un gendarme en embuscade laisse passer tout le monde et m'arrête, et comme d'habitude papiers, extincteur, triangle, gilet, je le titille en lui disant c'est comme d'habitude il me répond "Vous n'allez pas m'apprendre mon métier" Solange joue du charme, c'est le binôme quoi ! Il n'y a rien à tirer de nous et il nous laisse partir, c'est St Louis.

 

 

Nous retrouvons St Louis comme disent nos copains Chambériens Tina et Jimmy arrivés dans l'après midi "Charmant et dégueulasse". Nous allons nous installer au camping de l'océan chez Raymond avec électricité et WIFI, parfait, le temps se rafraichit avec brume. Repas de midi à l'hôtel Mermoz à coté. Nous sommes sur l'hydrobase là où atterrissaient les avions de l'aéropostale.

 

Point GPS du camping de l'océan à St Louis N15°59.825' W016°30.644'

 

Km 4628 ▼  10  février 2010 Ө matin 17°C Ө jour 31.8°C

Visite de St Louis en calèche, Nous partons  dans l'intention de faire à  pieds les 4km qui nous séparent de la ville. Je ne peux pas passer les séchages de poissons, la puanteur est trop forte pour moi, et nous finirons en taxi. A ST LOUIS, nous prenons une calèche vers l'hôtel de la poste où se trouve la chambre de Mermoz. Notre guide est très bien, nous apprenons que Sénégal veut dire "notre bateau" en wolof, les bâtiments coloniaux sont bien fatigués mais on imagine bien ce qu'ils ont du être du temps où St Louis était la capitale du pays. C'est très sale et la visite est difficile pour moi car j'ai des hauts de cœur.

 

▼  11  février 2010 Ө matin 16.5°C Ө jour 33°C

Il y a trop de monde au camping océan nous allons au camping Zebrabar qui est à vingt kilomètre sur la lagune, A la sortie de St Louis pour l'arrêt classique par un gendarme nous voyons Jimmy à la guitoune prêt a payer pour une question de permis international pas à jour.

 

Le Zebrabar est vraiment bien, mieux que celui de l'océan par contre il n'y a pas l'électricité ni le WIFI (panneaux solaires). (6000 cfa pour deux) demander leur adhésif il est bien.

 

Points GPS pour aller  au camping Zebrabar sur le goudron tournez à droite au point N15°58.532' W016°28.989, puis tourner à gauche au point N15°53.275' W016°30.326'

 

Point GPS du camping Zebrabar N15°51.841' W016°30.749'

 

Promenade sur la plage et dans le parc de la lagune que nous avons payé au camping.

 

▼  12  février 2010 Ө matin 17°C Ө jour 34.8°C

Nous aimons beaucoup Zebrabar et serions bien restés quelques jours mais nous devons avancer afin d'éviter les grosses chaleurs et la pluie, nous ferons le Sénégal au retour.

  

Traversée habituelle de St Louis quatre gendarmes et trois contrôles, le dernier a déjà arrêté un 4x4, il joue le méchant, le 4x4 n'a pas d'extincteur, après les contrôles classiques le gendarme me demande de  montrer l'extincteur au chauffeur du 4x4, je lui dis qu'il sait ce que c'est et qu'il n'en a pas besoin car c'est une voiture particulière, alors là il est très menaçant je m'exécute et il me demande de partir, le fait de soutenir l'autre chauffeur n'arrange pas ses affaires.

 

Nous prenons la N2 que le routard 2010 donne pour bonne route mais monotone, la route est truffée de nids de poules et c'est un zigzag permanent et une attention fatigante pour le conducteur, par contre le paysage est vraiment bien nous aimons beaucoup ♥♥, les cases traditionnelles y sont pour beaucoup.

 

Nous bivouaquons à Pete dans la caserne de la gendarmerie, ils sont sympas et discrets, nous sommes situés loin de la route, c'est bien, par contre nous sommes réveillés dans la nuit par les moustiques, nous sortons la moustiquaire ... trop tard.

 

Point GPS de la gendarmerie à Pete N16°06.345' W013°57.085'

 

▼  13  février 2010 Ө matin 19°C Ө jour 35°C et 41.6°C à 17H00 à Kidira

Aujourd'hui c'est une route d'enfer toujours les nids de poules mais en plus des sections ruinées, les pistes d'échappement latérales ne sont pas mieux et souvent en dévers, finalement je reste sur le goudron et passe les nids de poules au ralenti. Nous passons voir la ville de Bakel, elle est truffée de radiers courts mais profonds, nous faisons du trial.

 

Nous doublons une coccinelle poussive. Piquenique sous un baobab les fruits me tendent les bras, ça me titille mais je ne veux pas leur voler leur gourmandise.

 

Maintenant nous prenons la nouvelle route financée par Taiwan, super ♥♥♥ plus de nids de poules, magnifique nous passons dans des reliefs et près de villages de cases.  Mais cela se gâte une peu plus loin, la route s'effondre nous sommes obligés de descendre dans le lit de la rivière (à sec), plus une sortie de pont est éventrée, et les nids de poules se forment, dans deux ans on regrettera la piste, M. Routard mettez votre guide à jour pour 2011.

 

Nous bivouaquons à Kidira à coté du poste de Gendarmerie et bureau de la police des frontières. RFI annonce que Kouchner est à Bamako, est il venu pour nous ?

 

Point GPS de la gendarmerie et bivouac à Kidira N14°27.362' W012°13.097'

  

▼  14  février 2010 Ө matin 22.5°C Ө jour 38.2°C

 

Nous passons à l'assurance pour la CDEAO et nous savons pourquoi l'assureur roule dans une superbe BMW 4X4 neuve, nous avons nos papiers mais de leur coté pas de trace. Maintenant dès que l'on croise une superbe voiture on dit "tiens un assureur" !

 

Sortie du Sénégal sans problème ni bakchich.

 

Album photos du Sénégal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour Sénégal Album photos du Sénégal   Fiche Sénégal

   

Monnaie  Franc CFA  1€ = 6.50 FCFA 

Gazole   574FCFA (0.896€)

       

Retour de Guinée

 

▼  9-10-11 mars 2010 Ө matin 26°C Ө jour 42°C

Nous revenons de Guinée au poste de frontière de Kalifourou par une piste en latérite de très bonne qualité, sur laquelle nous voyons une colonie de chimpanzés d'au minimum cinquante individus et de très nombreux petits, (une femelle a quatre portées par an).

  

Cette route en latérite est suivie d'une route en goudron avec  des nids de poules alors nous roulons latéralement dans les sables et Fesch Fesch. Nous allons faire les courses à Tambacounda où nous oublions de faire le plein et du change.

 

Point GPS du poste frontière de Kalifourou N12°55.454' W013°38.303'

 

Nous prenons la route vers le parc du Niokolo Koba et nous nous apercevons au bout de quelques kilomètres que la route est de très bonne qualité, c'est comme le mal de tête après un aspirine on oublie le mal.

 

Nous allons au Campement de Wassadou, ils reçoivent bien les camping car mais quand ils ont des chambres libres il faut en prendre une obligatoirement, comme nous n'aimons pas les obligations dans l'hôtellerie nous allons voir ailleurs.

 

Point GPS du Campement Wassadou, au goudron tourner au point N13°01.543' W013°17.650'

 

Nous allons au parc du Niokolo Koba, pas donné le séjour, car nous devons prendre obligatoirement un guide par jour, nous ferons donc une visite sans halte repos. Retour au précédent village pour faire du change auprès du vendeur au panneau Coca Cola.

 

Point GPS de l'entrée / sortie du parc du Niokolo Koba côté Sénégal N13°15.596' W013°12.114'

 

Nous sommes accompagnés par notre guide Moussa Kanté qui parle bien français et connait la flore et la faune, coup de chance.

 

Vidéo Cuisine au pilon

 

L'hôtel Simenti ♥♥♥ est à 1H30 de l'entrée du parc. la première piste, on ne voit rien. Ensuite nous abordons les mares avec tout un tas de bestioles, singes, gazelles, phacochères, cobes, antilopes, antilopes cheval et de la volaille et des oiseaux. Les animaux ne sont pas farouches, ils nous laissent approcher à distance respectable. Une véritable image d'Epinal;

 

J'aime beaucoup la terrasse de cet hôtel  ♥♥♥ car je me prends pour Errol Flyn ou Clark Gable (sans la moustache), bien que pour mes admiratrices je dirais que j'ai plutôt la carrure de John Wayne ...................... avec un coefficient de 0.8.............. (Je précise ceci par honnêteté pour les copains qui me connaissent, pour les copines, à part les matheuses, elles ne comprendront pas).

 

Le restaurant est très bien que ce soit le personnel ou la nourriture, par contre l'hôtellerie n'est pas au niveau, et je ne parle pas de la piscine!  Après 4 heures de clim, la chaleur dans la case est épouvantable, alors nous dormons dans la case mobile qui est fraîche avec la clim.  Quel bonheur de se doucher à flot continu, quand il y a de l'eau !

 

Le soir vers 23H00 il y a un gros remue ménage dans les fourrés chez les babouins, ensuite une bestiole vient tourner autour de la case mobile mais nous ne voyons rien, je pensais que c'était un phacochère, notre guide nous dira que c'est une hyène qui est venue roder. Réveil à 6H00 par le babouin préposé à cette fonction, cela tombe bien c'est aussi notre  heure.

 

Le lendemain les mares sont perturbées par un afflux massif de touristes en camion open deck, mais comme un guide a cassé une termitière cathédrale cela nous permet d'observer les termites.

 

Une première visite sur le Niokolo où nous observons depuis une digue un hippo esseulé, deux yeux et deux oreilles visibles, pas plus. Et puis le bonheur absolu nous tombons sur un groupe d'hippos d'une quinzaine d'individus et un seul mâle, il n'y a toujours qu'un mâle par troupeau, Il chasse les autres avant d'être chassé à son tour par un plus fort. Nous les observons longtemps car ils sortent leur corps, leurs têtes. Ils sont énormes, 3 tonnes!

 

Tous les matins nous sommes gênés par les mouches Tsé Tsé qui procèdent comme les taons de chez nous mais sont beaucoup plus petites et piquent moins, celles-ci ne provoquent pas la maladie du sommeil, parait il.

 

Intéressante l'explication du guide sur les serpents suite à notre question, il y a ici des vipères, des cobras, d'autres pas possible et même le python. Les singes tuent le python, ils sautent dessus à une cinquantaine, lui casse la colonne vertébrale et l'enterrent, ils reviennent 3 - 4 jours après quand il est faisandé pour manger les vers et les insectes.

 

Vidéo hippopotames

 

Alors que je suis en train de rater magistralement une vidéo d'un groupe de babouins qui va à la mare mais avec flou très artistique, je pique par hasard un singe vert qui passe devant moi, monte sur le camper, rentre par la seule fenêtre ouverte et nous vole deux fruits qu'il va manger sur notre toit. Comme il n'est pas farouche Solange prend du pain frais pour lui donner, j'organise la vidéo, plan serré quand il vient prendre le pain, zoom arrière quand il remonte sur le toit, enfin tout ce que l'on fait à Hollywood, tient il y a un message d'erreur, plus de batterie, donc pas de vidéo sauvegardée.

 

Je note: Au retour - Voir si la FNAC organise des stages photos ou acheter " La photographie pour les nuls".

 

Vidéo du singe vert ( celle pas trop ratée)

 

Alors que nous sommes à l'observatoire près de l'hôtel où il y a principalement des oiseaux nous sommes intrigués par une forme gris - blanc qui bouge doucement puis s'immobilise, tous les pronostics fusent, singes, etc.. Au bout d'un moment la forme se lève et marche sur deux pattes, c'est une scientifique que nous avons déjà croisée deux fois et qui observe les animaux, du meilleur gout le chemisier blanc, mais pour l'observation le kaki est préférable.

 

Lors d'un retour de virée nous nous arrêtons pour voir la panthère en cage dans un village abandonné car ils ont eu deux inondations jusqu'au toit des cases et ont quitté en 2004. De retour je vois un local qui fait sa tambouille dans une marmite posée sur un feu de bois, et il  prépare quelque chose au pilon, c'est vraiment très "local", je lui dis pour être poli "Aniké", il me répond " Oui et vous, avez vous bien dormi ?", le guide nous dit que c'est le cuisinier de l'hôtel, la situation est cocasse, je pense au film Les dieux sont tombés sur la tête, ils ne connaissent pas alors je leur raconte la scène, c'est en Afrique du sud un blanc voit arriver un aborigène peinturluré et lui dit bonsoir en dialecte local et l'aborigène de répondre "Salut Mec ça baigne".

 

Nous terminons par une visite en pirogue qui est en fait un bateau à moteur avec une coque en polyester, bestioles habituelles, des singes qui boivent, coup de chance des gens viennent avec nous donc nous payons moitié prix, par contre le départ est retardé d'une heure, dommage. Nous voyons beaucoup de crocos, les gros sont dans l'eau donc nous voyons deux yeux, par contre il y a énormément de petits, la relève est assurée, lors d'un arrêt pour voir un hippo ( 2 yeux et 2 oreilles ), nous attendons......... nous attendons....... il tient longtemps sous l'eau l'animal, et d'un seul coup cinq têtes sortent de l'eau dont certaines à coté de nous, le pilote est surpris, heureusement il n'y a pas de petit, le pilote reculera en douceur.

 

Ballade en bateau sur le fleuve Gambie

 

Le midi au restaurant nous apprenons que des visiteurs avec qui nous avons discuté ont vu un lion sur la piste que nous n'avons pas voulu faire hier après midi car trop trialisante.

 

Sur la piste du retour nous donnons à notre guide en plus de son pourboire mérité, des crayons de couleur et stylos pour ses enfants, un canif pour lui. Nous lui donnons aussi une une brosse à cheveux avec miroir pour sa femme, il nous dit "la nuit va être bonne" !

 

Nous sortons du parc pour aller vers le Campement de Mako que le routard indique à 50 Km du parc, en fait il est à 120 Km ! Comme je n'ai pas fait le plein depuis l'Abbe en Guinée le retour va être risqué à cause du carburant.

 

Km10080▼  12 - 15 mars 2010 Ө matin 22°C Ө jour 40°C

Nous sommes au Campement de Mako qui est un établissement très bien tenu, il y a un bon restaurant avec au menu blanquette de phaco, tourterelle, couscous de phaco, une volaille entière dont j'ai oublié le nom par personne, enfin tout ce que tirent les chasseurs.

  

Point GPS du Campement de Mako  N012°18.134' W012°18.134'

 

Nettoyage à fond de la case mobile, ballade à Kedougou pour faire le plein des réservoirs car le dernier plein a été fait à Labbe en Guinée, courses diverses avec beaucoup de boissons car nous buvons comme des trous, et internet pour publier le site avant que la famille s'inquiète.

 

Point GPS du WIFI à Kedougou, il se situe à gauche de la premier station de carburant prendre la piste sur ~ 800m N12°33.572' W012°11.157'

 

Sinon farniente, piscine, lecture, du repos car nous en avons besoin. Il faut noter qu'ici tout fonctionne, l'eau, l'électricité, le groupe électrogène est très silencieux.

 

▼  15 mars 2010 Ө matin 25°C Ө jour 40°C

Pour le départ du campement de Mako nous avons prévu un levé très matinal pour voir le maximum d'animaux en longeant le parc du Niokolo Koba, mais en allumant les lumières pour faire un café des dizaines d'abeilles viennent se poser sur les moustiquaires, alors nous faisons un bon petit déjeuner en attendant que le jour se lève, j'ai mon câble électrique à récupérer et les cales où je suis posé ! Avec le jour les abeilles ont disparues, nous plions bagage et prenons la route où nous voyons des animaux, pas de lion, pourtant signalé mais il est tard, une troupe de babouins au bord de la route et malheureusement une civette qui s'est fait shootée par un véhicule cette nuit

      

Rte Mako - Tambacounda, une civette shootée par un véhicule pendant la nuit

 

A Tambacounda nous allons faire prolonger nos passavants, nous faisons laver le camper, quel jus coule du toit ! Nous avions oublié sa couleur, puis nous nous installons à l'Hôtel Oasis Oriental Club où l'attente au restaurant fut longue, très longue. L'électricité n'est pas terrible pour la clim et le WIFI est aléatoire, mais j'arrive à publier.

 

Point GPS de l'Hôtel Oasis Oriental Club  à Tambacounda (WIFI libre) N13°48.432' W013°41.529'

 

 

Km 10609 ▼  17 mars 2010 Ө matin 26°C Ө jour 40.8°C vent fort et chaud

Ce matin nous allons faire un réglage du parallélisme à la ficelle, je n'en espérais pas plus, ce fut  long et laborieux.

 

Puis nous faisons la route de liaison vers Kaolack, cette route est excellente mais longue et monotone, j'ai abandonné le cruise control au bout du quatrième coup car il y a un village tous les cinq kilomètres qu'il faut traverser à 50 Km/h et l'on a intérêt à le faire car les gendarmes sont présents.

 

Kaolack ne nous fait pas très bonne impression et nous nous attendons à pas grand chose, arrivés à l'hôtel Le relais de Kaolack ♥♥ nous trouvons un site très agréable, nous ne pouvons pas bivouaquer sur le parking alors nous prenons une chambre qui est belle (enfin !). C'est le paradis, tout fonctionne, l'électricité, l'eau, la clim et même le WIFI (gratuit), et bon restaurant (et incroyable ils ont du coca light).

 

Visite du marché (épices, légumes, viande, poissons séchés, menuisiers, couturiers ....), très grand, trois sacs à dos au routard mais il faut dire qu'il n'y a rien d'autre, puis passage au marché artisanal pour le shoping de madame.

 

Merci Dieter pour cette définition:

 

Aide au Tiers Monde

Aide payée par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres.

 

Quelques mots en Wolof (d'après le concierge de l'hôtel)

Bonjour = Salam alekoum

Merci = Dieureudieuf

 

Km 10727▼  18 mars 2010 Ө matin 26°C Ө jour 38°C

Nous quittons Kaolack pour le delta du Saloum. Comme il est difficile de trouver un coin bivouac, l'hôtel du pélican refuse les camping cars, nous nous installons sur la plage à coté du campement de pécheurs Hacouna Matata. Puis nous embarquons à 16H00 (ils nous prennent devant le camper) sur une pirogue pour visiter le parc du Saloum en commençant par l'ile de Mar Lothie où un natif de l'ile est venu prendre sa retraite aprés avoir été pendant 20 ans marin pécheur à Concarneau. Il est passablement éméché.

 

Ensuite nous visitons la mangrove où nous sommes surpris par la confiance des oiseaux qui nous ignorent, nous n'en avons jamais vu d'aussi près et dans leur activité naturelle. Nous terminons par le reposoir à la tombée de la nuit lorsque les oiseaux viennent pour dormir.

 

Vidéo Saloum - Les pécheurs, la mangrove, le reposoir aux oiseaux - Pilon sur l'ile Mar Lothie

 

Point GPS de notre bivouac à Ndangan (à coté du campement Hakuna Matata N14°04.516' W016°41.990'

 

Km 10876▼  19 mars 2010 Ө matin 23°C Ө jour 35.8°C

Départ de Ndangan pour la presqu'ile de Djiffer, nous prenons la piste directe vers Samba Dia qui est sablonneuse et empruntable par tout véhicule, A Samba Dia nous quittons malheureusement cette piste pour une route en latérite défoncée, au début c'est la "Camargue africaine" puis cela devient arboré, Djiffer ne ressemble à rien, aucun intérêt.

 

Nous reprenons la même route pour le retour mais à Samba Dia nous bifurquons vers Mbour toujours par une route en latérite mais cette fois ci ils ont passé la graveleuse que nous doublons. Sur cette route nous nous arrêtons pour voir un magnifique baobab sacré mais la pression des vendeurs de babioles est infernale, ça commence !

 

Arrivés à Mbour nous cherchons des campements mais pour nous ici c'est l'enfer alors nous nous dirigeons vers Saly puis Somone, mais après la brousse nous ne pouvons pas rester ici, nous sommes comme des martiens hors de leur élément, Je devais pourtant glaner des infos pour le site http://www.stadembour.com (il n'existe plus)  que j'ai créé, mais désolé Seb pour nous ici c'est insupportable.

 

Nous prenons la décision d'aller bivouaquer à la réserve de Bandia, ils doivent bien avoir un coin, et ça marche, c'est fabuleux nous sommes installés à coté des baraques en bois des guides, c'est Daktari ! Demain nous louons un 4x4 avec guide pour la visite du parc. Nous retrouvons l'usage de la moustiquaire tropicale et du chauffe eau car la fraîcheur arrive dès la tombée de la nuit, quel bonheur.

 

Notre bivouac au parc de Bandia

 

Km 11098▼  20 mars 2010 Ө matin 21°C Ө jour 37.9°C

Ce matin nous partons visiter le parc 15 minutes avant l'ouverture (nous avons dormi sur place), et se fut tout de suite magique, avec les girafes que nous avons approchées à pied, ce parc n'a pas de prédateurs ni de zone de chasse à proximité, alors les animaux sont en confiance. C'est un parc privé appartenant à des Français, Hollandais et Libanais, il a une superficie de 1500 ha, tous les animaux sont en liberté sauf les hyènes qui sont en cage.

 

La recherche des rhinocéros ne fut pas aisé pour notre pisteur qui connaît son affaire, c'est un grand plaisir de le voir observer les traces et de donner des indications par gestes au chauffeur, une fois trouvé les rhinos il téléphone aux autres pisteurs pour leur signaler l'endroit, quel plaisir d'avoir un guide cultivé nous ne pouvons pas nous empêcher de faire la comparaison avec les guides nuls du W.

 

   Rhinocéros blancs d'Afrique du sud

 

Quelle surprise d'être à un mètre des rhinocéros, dans le véhicule car il faut jouer la sécurité quand même, nous n'approchons pas d'aussi près les phacos, antilopes cheval, élan du cap mais au moins nous les voyons ! Et de près, même les crocodiles sont de la partie, nombreux et sur la berge, il y en a un qui sort de la mare pour notre plus grand plaisir.

 

Quel bonheur ce parc ♥♥♥

 

Parc de Bandia - Girafe, zèbres, rhinos, tortue, croco

 

Ensuite nous quittons la réserve où une foule nombreuse arrive, camion safari, bus, il est temps de partir, direction le campement de Zebrabar à St Louis par une route de bonne qualité mais ennuyeuse à cause des ralentissements incessants à 50 Km.

 

Point GPS de la piste d'accès (13 Km) au campement Zebrabar quand on vient de Dakar N15°54.858' W016°24.870'

 

Km 11098▼  21-22-23 mars 2010 Ө matin 21°C Ө jour 25°C couvert

Ballade sur la langue de barbarie, repos, ballade sur les pistes environnantes sablonneuses. RFI confirme les problèmes de Casamance, il y a eu un mort et cinq blessés graves hier du coté des troupes sénégalaises. Nous avons enfin retrouvés des baroudeurs, un couple de Suisses et un Allemand.

 

Bivouac le 24 au soir au barrage de Diama avec notre Allemand.

 

Km 11406▼  24 mars 2010 Ө matin 20°C à Diama Ө jour 23.5°C à Nouakchott

Nous passons en Mauritanie.

 

Album photos du Sénégal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ALBUM PHOTOS

   
SimpleViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash.
 

No copyright

Haut de page