Accueil ... Nos voyages ... L'Amérique du sud en camping car  .... Bolivie 2 - 2012

 

 

 

Carte Routard

 

 

FICHE BOLIVIE  

Voir la fiche

 

Monnaie   

Le symbole Bs sur cette page est le Bolivanos.

 

Km 19340  -  13 mars 2012    3700m  Ө 9 °C matin     Ө24.5 °C  jour   soleil  Bolivie Ө12.6 °C - 18°C

Humahuca (Argentine)  -  La Quiaca (Argentine) - Tupiza (Bolivie)  

   

Départ pas trop tard le matin afin de rendre la voiture de location à la Quiaca, quelques arrêts photos, quand nous croisons Pierre et Marie Jo, quelle surprise, quel bonheur, ils descendent du Pérou, ils sont très fatigués, à cause du climat, la route et les mauvaises nuits. Nous échangeons quelques "vécus", nous connaissons leur parcours car nous suivons leur blog assidument, mais nous ne pouvons rester à cause du timing, dommage nous avions tellement à échanger, mais il nous faudrait des heures, j'espère que ce n'est que partie remise.

 

Nous continuons plein pot avec des pointes à 110Km/h vers La Quiaca afin de rattraper le timing, nous arrivons avec peu de retard, la réception du jeune de l'agence de location fut houleuse et pénible.

 

Casse croute rapide et passage long et fatigant aux deux douanes, absence de l'agent Argentin pour la sortie du véhicule et panne d'informatique pour l'entrée du véhicule en Bolivie. La pluie est arrivée pendant l'attente à la douane, la température a chutée à 12°C.

 

Douane de Vilazon - La Quiaca

 

Arrivés à Tupiza nous allons directement chez Tupiza Tour pour vérifier que tout est en ordre, les jeunes prennent possession de leurs chambres, tout le monde est fatigué, Bruno et Lydie passent au Sorojchi pills car ils ressentent le mal d'altitude, coté Baptiste et Karine tout va bien.

 

Le soir nous allons dans un restaurant "local", mais le gars à la caisse est chinois, il ne comprend pas notre espagnol, parle t'il Quechua ? Il siffle une jeune fille qui elle nous comprend. Il n'y a que des locaux dans le restaurant et nos assiettes de poulet coutent une misère.

 

 

Km 19340  -  14 mars 2012    3700m  Ө 11.5 °C matin     Ө ? °C  jour   soleil 

Tupiza  

   

Petit tour au marché le matin où nous découvrons des fœtus de lamas, nous apprendrons plus tard qu'ils sont destinés à conjurer le mauvais sort et qu'ils seront placés sur les Pachamamas, profitant d'être en groupe je photographie les étalages avec  les dessous des boliviennes sans risque de passer pour un pervers.

 

         

 

AVERTISSEMENT !

L'album photos ci-dessous contient des images d'un érotisme torride qui risque de choquer les âmes sensibles, notamment celui qui était enfant de cœur dans sa jeunesse ↓

 

 

 

 

       

L'après midi nous allons en minibus faire un tour à la quebrada de Palala ♥♥♥.

 

         

Quebrada Palala

 

  

 

 

 

       

 

▼  -    ▲5000 -  15 - 19 mars 2012    Ө  ~5°C matin   Ө ~15-20°C jour   info de notre chauffeur

 

Boucle du sud Lipez  ♥♥♥  Voir notre précédent voyage

Tupiza - San Antonio de Lipez - Quetena Chico - Villa Mar  - Uyuni - Tupiza   

 

Ce circuit a été réalisé avec Tupiza Tour, un circuit de cinq jours, quatre nuits, avec chauffeurs et cuisinière et deux véhicules 4x4.

 

Carte sud Lipez

 

Circuits sud Lipez, le notre est de cinq jours

      

 

   

 

Enfants musiciens - 4x4

Le chauffeur et la coca

 

 

 

 

 

 

 

Nous effectuons presque le même circuit que celui réalisé du 2 au 6 février, mais cette fois avec nos filles.

 

1er jour 15 mars 2012 couvert soleil

Palala, Sillar, volcan Uturuncu San Antonio de Lipez

 

Nos véhicules sont des Toyota 80 à injection essence, boite automatique, pas jeunes, le nôtre a du cuir fatigué, comme dit Solange un vieux beau, comme moi quoi !

 

Le temps est mitigé au départ, puis passera au beau, la piste est labourée mais sèche, il nous faudra faire quelques variantes pour éviter les passages ruinés de la piste. Les enfants apprécient, c'est bien et ils ne sont pas malades.

 

Nous nous arrêtons pour la nuit dans une hospedaje à San Antonio de Lipez à 4250m, toujours aussi froide et rustique, la tradition est respectée, il pleut pendant le thé à notre arrivée, par contre, pas de pluie la nuit.

 

2ème jour 16 mars 2012 soleil

  

Il y a un léger givre sur le pare brise le matin, mais le soleil est puissant et chauffe tout très rapidement, nous sommes dans le même schéma qu'hier la piste est ruinée par les précédents passages dans la boue, mais curieusement c'est sec, nous devrons faire des variante et du trial.

 

         

Laguna Celeste

 

Le passage du col à 4950m se fait les doigts dans le nez (oui c'est sale) car c'est tout sec, la fois précédente nous étions dans la neige. Les jeunes voient des Vizcachas à la mine abandonnée, nous piqueniquons à la laguna celeste où il fait bon car il y a peu de vent.

 

Lydie et Bruno passent au Sorojchi pills (médicament contre le mal des cimes) car ils ressentent le mal de l'altitude.

 

Nous rejoignons la route à l'entrée du parc où cette fois ci nous payons 150Bs/pers (~15€/pers).

 

         

Le centre d'interprétation de Quetena Chico ♥♥♥

 

Nous arrivons en fin d'après midi à l'ospedaje de Quetena Chico, la température est bonne, et les chambres ont bien été chauffées par la véranda. Les jeunes découvrent un centre d'interprétation de toute beauté ♥♥♥, c'est incroyable comme il est bien fait, aussi bien dans la présentation que pour son coté pédagogique, et c'est très surprenant dans un environnement extérieur aussi démuni. Tout le monde est très fatigué, y compris les jeunes, ce qui nous rassure.

 

3ème jour 17 mars 2012   soleil

Laguna blanca, désert de Dali  ♥♥♥, laguna verde, laguna colorada

 

Au passage de Quetena Grande qui est plus petite que Quetena Chico, notre chauffeur nous explique que les deux villages se détestent et qu'ils n'y a aucun mariage entre eux.

 

La route est bonne, la graveleuse est passée, et c'est la multitude de déserts de tous les types, il fait sec, et nous "bouffons" de la poussière, fech fech compris. Nous passons vite fait les thermas, car personne n'est intéressé par la baignade dans ce petit bassin rempli de touristes. Nous allons faire la pause café dans le désert de Dali.

 

                                  

Laguna verde

 

Très joli spectacle à la laguna verde, qui n'est pas verte mais qui reflète la montagne, puis le vent commence à dérouler le tapis vert sur la laguna, c'est beau.

 

Casse croute de midi dans le désert de Dali, quel pied, nous l'avions programmé car nous ne voulions pas nous retrouver avec 20 4x4 près des thermas.

 

         

Le desert de Dali

Désert de Dali - Une perle dans une huitre

 

Aux geysers c'est le jour et la nuit par rapport à notre précédente visite, aujourd'hui c'est grand soleil.

 

Arrêt à l'hospetaje de la laguna colorada où le vent est très fort. Quelques mal de tête dans la troupe, mais tout sera passé après le repas.

        

   

   

 

Sud Lipez 1

Laguna verde

Désert de Dali

Geysers

 

 

 

 

 

   

 

 

4ème jour 18 mars 2012   soleil     

Laguna Colorada  Laguna onda  Laguna Ondina Laguna Chercota Laguna Negra ♥♥♥ Uyuni 3660m

 

Chaude journée aujourd'hui, donc beaucoup de poussière, nous prenons cette fois ci une route/piste* que nous ne connaissons pas, nous avons pris une autre voie lors de notre précédent passage. L'inconvénient de cette voie est qu'elle est empruntée par tout le monde.

 

* Je définis une piste quand elle n'est pas balisée ni entretenue, ce qui ne veut pas dire qu'une route dans ma définition soit goudronnée, des fois la route est pire que la piste.

   

         

 

Ici c'est très désertique et immense ♥♥♥, c'est étonnant de voir des cônes de neige, dû au volcans environnant (350 volcans dans le parc) dépasser du sable jaune.

   

         

La Laguna Negra

 

Le point culminant sera la laguna Negra ♥♥♥, qui est dans un environnement de toute beauté et que nous avons vu seul avant la foule, nous y avons piqueniqué.

 

Ensuite nous verrons une zone de roches aux découpes intéressantes, des champs de quinoa multicolores, coté animaux des kiwis, suris et d'innombrables lamas et vigognes.

 

Pas de problèmes de mal d'altitude apparemment aujourd'hui. Comme nous sommes à l'hôtel, qu'il fait chaud et que je veux montrer le meilleur de moi même, je met mon T shirt Stallone, manches trop longues, col de même, un peu trash, enfin le meilleur de la branchitude, mais je ne sais pas pourquoi à chaque fois que je le met, on me dit toujours "T'as gardé ton pyjama?".

 

 

   

Désert

 

 

 

 

 

 

 

5ème jour 19 mars 2012   soleil

Salar d'Uyuni▲3660m  Quebrada de Tupiza ♥♥♥  Tupiza

 

Réveil à 5H00 ce matin et départ à 5H30 pour voir le lever du soleil sur le Salar, première surprise le 4x4 est couvert de poussière, nous sommes habitués à ce qu'ils lavent le véhicule tous les soirs chez Tupiza Tour, même sur l'altiplano, en fait le parking est plein et la poussière s'est déposée cette nuit, on imagine ce qu'ils respirent ici.

 

         

Salar d'Uyuni

Solange et ses filles

 

         

Salar d'Uyuni

 

Il ne fait pas chaud sur le salar où il y a un petit vent glacial, nous petit déjeunons sur le salar qui est tout sec, nous ne verrons donc pas les reflets des nuages dans l'eau, d'autant plus qu'il n'y a aucun nuage. Le photographe de l'équipe regrette de ne pas être venu hier soir. Comme le salar est tout sec nos chauffeurs nous proposent d'aller à l'ile des pécheurs qui est à 100Km, mais personne n'est intéressé, 200Km aller retour, nous préférons consacrer du temps à la route de Tupiza. Visite de l'hôtel de sel et du marché artisanal pour le shopping. Les alvéoles que l'on voit sur le salar sont crées par l'oxygène qui s'évapore du sous sol, les travailleurs du sel vendent la tonne 40Bs (4€).

 

         

La Quebrada de Tupiza, la vallée des pénis... Honni soit qui mal y pense !

 

Le rio où nous avions attendu 3H00 sur la route de Tupiza est à sec, quelle belle route, je parle du paysage, la chaussée en elle même est en terre durcie, donc poussiéreuse quand c'est sec, et boueuse quand il pleut, le bouquet final est la Quebrada de Tupiza ♥♥♥ qui est un petit écrin de verdure avec cactus et des roches fabuleuses.

 

Encore une grosse journée, très chaude, il fait 25.5°C en fin d'après midi à Tupiza.

 

Nous avons appris par le chauffeur des jeunes que les écritures vus sur un bus à Tupiza était du Quechua, j'ai pensé que c'était du japonais, comme tous les véhicules sont japonais et que il était écrit offert par la ville de ... Arrivés à Tupiza, je demande à notre chauffeur si c'est du quechua ce qui est marqué sur le bus devant nous, non c'est du japonais, il ne sait pas ce qui est écrit, il ne connait pas le japonais, dommage. Au WIFI de l'hôtel Mitru je fais une recherche sur Google " écriture Quechua", sur la page je lis " le Quechua était une langue orale jusqu'à la conquête ....." je clique pour lire la suite, plus de ligne Internet ....

 

Le quechua fut écrit tardivement et utilise nos polices de caractères.

 

 

 

   

 

Lever du soleil sur le salar

Danse sur le salar

On roule sur le salar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

Km 19340  -  20 mars 2012    3000m  Ө 13.5 °C matin     Ө26 °C  jour   soleil 

Tupiza  

   

Journée de repos, Lydie nous prépare à manger, patates roses fluo qui sentent la terre, viande trop dure, la pauvre, les patates déshydratées pour demain sont en train de se faire un bain de jouvence.

 

         

 

L'après midi nous allons à quatre faire une randonnée à cheval dans la Quebrada Palala, c'est une première pour moi. Le soir je retourne au marché acheter une montre, car ma montre Lidl m'a lâchée, étonnant non ! J'étais passé le matin, j'avais demandé le prix d'une montre look sport, le gars me dit 15, Bruno & moi nous nous regardons et on ne comprend pas, le gars prend une calculatrice et affiche 15 Bs (1.5€), je suis stupéfait, finalement je l'ai achetée le soir après avoir réfléchi longuement.

 

En revenant du restaurant le soir il y a de l'orage dans le coin comme la veille, éclairs, coups de tonnerre, mais pas de pluie sur la ville.

 

Km -  21 mars 2012      Ө 14 °C matin     Ө? °C  jour   soleil 

Tupiza  -  Humahuaca   

 

Mauvaises nouvelles ce matin, Solange revient des courses et nous annonce que Tupiza est sous bloquéos complet et qu'il n'y a aucune voiture qui circule, ma première stratégie est de me dire la solution c'est le rio si ça passe, car pour nous c'est un gros problème de planning, tout est réservé, d'après les infos "soviétiques" il pourrait y avoir des négociations l'après midi ou demain matin, après consultation du groupe, nous on y va.

 

1er bloquéo

Se sont les chauffeurs de taxi ici qui bloquent la rue, Solange va pour négocier mais bien entendu aucun des gars présent n'est chauffeur. Demi-tour.

 

2ème bloquéo

Ici sur le pont c'est du lourd, nous ne nous approchons même pas, demi-tour.

 

3ème bloquéo

Le bout de la rue est bloquée par des taxis, je repère un gars qui bloque un passage allant vers le rio, je discute avec lui, il est seul allongé dans sa voiture, il me dit que le rio n'est pas bon, mais il est seul il y a peut être moyen de négocier. Nous allons Baptiste et moi en repérage sur le rio, la balade est longue, une rue est barrée par une seule voiture abandonnée, si ça ne passe pas je peux la tirer au treuil. Le rio est porteur, les ruisseaux à l'intérieur sont séparés, peu profond et il y a des traces des locaux, et une sortie, raide mais possible.

 

Au retour, je passe par une autre voie et trouve un accès par la voie ferrée en surplomb, car la route plus basse est bloquée.

Alors avec les gars nous faisons un rampe avec des pierres pour monter la bordure de trottoir qui est haute, je monte sur le trottoir, roule sur la voie ferrée sur 200m jusqu'au niveau du bloquéo, les gars sont verts, mais pas agressifs, traversée du rio et nous retrouvons le goudron.

 

Mais je ne pensais pas qu'ils avaient bloqué la nationale..

 

4ème bloquéo

Se sont des chauffeurs de camion qui bloquent la route, impossible de passer à droite ou à gauche, mais il n'y a personne de bloqué, nous négocions à 20$ (4€) et une bouteille d'eau, ils nous laissent passer.

 

         

5ème bloquéo

 

5ème bloquéo

Avant le tunnel, ici aussi c'est du lourd et il ont bloqué la route entre deux falaises, Solange essaie de négocier, mais nous nous trouvons comme dans la salle d'attente du docteur Knock, il y a deux rigolos qui font rire tout le monde et nous nous comprenons pas, ils sont équipés de planches avec des clous, c'est du sérieux. Mais comme dans les douanes en Afrique, il y a toujours un gentil qui nous fait un plan pour contourner le bloquéo par le rio, il nous dit que c'est possible avec notre engin.

 

Bruno joue le pisteur pour la descente du rio

 

Descente du rio

 

Nous revenons donc en arrière de 2Km, trouvons la quebrada indiquée et descendons par une petite rivière asséchée sans difficulté, par contre arrivée au rio c'est autre chose, les traces sont des traces de bulldozer, il est d'ailleurs là, ça peut être utile, je discute un peu avec lui, mais je ne le comprend pas, à cause du bruit du moteur et sa rapidité.

 

Ici dans le rio il n'y a qu'un seul ruisseau qui zigzag et qui est profond, donc pas d'autre possibilité que de contrôler la profondeur et l'état de surface car on ne peut pas suivre à l'aveugle les traces du bull, lors d'un contrôle de passage dans l'eau je perd une sandale que je ne trouve pas, elle flotte et c'est Bruno placé en aval qui la récupère, je raconte ça car j'achète des montres pourries mais je me chausse en Scholl, c'est Bruno qui une fois au parfum de la technique servira de pisteur en se mouillant le short.

 

 

   

Sortie du rio à Tupiza

Descente du rio pour

contourner le bloquéo

 

 

 

 

 

 

 

Au bout de 3Km nous trouvons une sortie et le goudron, nous ne trouverons que des cailloux qui traverses la route, pour avertir du bloquéo, nous les avions enlevés lors de notre premier bloquéo lors de notre première entrée en Bolivie.

 

 

 

Tupiza

   

 

 

       

A Villazon les gens sont étonnés de nous voir arriver, nous leur disons que nous sommes passé par le rio, passage de la douane en 30 minutes, cette fois tous les douaniers sont regroupés ensemble coté Argentine, nous passons à la décontamination !!! 16$, un gus avec un boille à droguerie (pulvérisateur).

 

 

 

◄  Argentine 6

Argentine 7  ►

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Plan du site

       
Accueil Qui sommes nous ?    
       
  Nos voyages Classement par voyage  
    Classement par pays  
       
  Nous contacter Formulaire contact  
       
  Les liens Chroniques des voyageurs  
       
  Véhicules La Strada Sprinter 4x4  
       
    Ancien véhicule SCAM - IVECO
       
    Véhicules pour voyager  
       
    Buggy  
       
    Accessoires  
       
  Recherche Rechercher sur le site  
       
  Conseils    
       
  Légal No Copyright  
       
  Plan du site C'est cette page  
       
       
       
       

    

 

Retour haut de page