Accueil ... Nos voyages ... Sahara occidental ... Mauritanie ... Sénégal ... Guinée Conakry ... retour Sénégal ... retour Mauritanie ... retour Maroc

 

 

Lun

29

FEV

2016

Camping Les sultanes (Mauritanie) - St Louis   Km 2357     Ө 19°C -  31°C  

  

Passage de la douane sénégalaise sans problème et sans arnaque ni bakchich, ce serait donc vrai ce que nous ont dit les baroudeurs rencontrés à Amtoudir, il n'y a plus d'arnaque au Sénégal. Arrivée à St Louis sans contrôle de police véreux, c'est une première !

Passage de la lagune avec l'habituel bordel, mais pour l'odeur, j'ai mis la clim en recirculation et un masque.

Camping à l'hôtel Dior, nous sommes avec le pickup des allemands de Boujdour..

 

↑ Un s'en fout la mort, on est bien au Sénégal

 

Au resto nous voyons que les cocotiers sont secoués, les gars du resto nous disent que c'est la tempête, on sera bien dans notre coin derrière les murs.

→ 17 fiches de police données soit un total de 34

Info pour les copains:

Je ramène du poisson, ce sera gratuit car je l'ai ramassé sur la rive, je l'ai placé dans un sac plastique qui était à coté, c'est mon coté écolo, je recycle.

Le poisson est actuellement sur le toit afin qu'il termine son incubation sa "maturation".

 

 

 

 
 

 

Mar

01

MARS

2016

St Louis Dakar - Rufisque  Km 2675     Ө 20°C -  33°C  

   

Nuit d'enfer chez Madame DIOR avec les moustiques, heureusement nous avons une raquette électrique efficace. Pour nous la langue de Barbarie  est devenue pire, le pire du pire, plus d'ordures, plus de camions, plus de gens, plus d'enfants...

Longue route de liaison avec un très bon goudron vers Dakar que nous n'effectuons pas par plaisir mais obligation, nous devons faire valider le carnet ATA. Arrivée à Dakar par l'autoroute qui continue par une avenue, deux ronds points et en suivant les indications Centre ville / débarcadère  on arrive au port que nous connaissons bien, nous y sommes venus une fois en véhicule et deux fois en bateau.

Dans le bordel environnant (stationnement, rabatteur, vendeurs ambulants...) Solange fait valider le carnet ATA pendant que je garde Corbi garé en double file. Au bureau des douanes elle a la chance de tomber sur une secrétaire qui s'occupera d'elle malgré l'heure tardive.

 

 

De notre coté nous avons pris la décision d'abandonner la visite de la Guinée, pas question de repasser au retour par Dakar pour valider ce foutu carnet ATA dans les 48H. Non seulement nous ne prenons pas de plaisir sur ce voyage mais c'est du déplaisir. (la saleté repoussante, trop de monde ,trop de bruit et ce coté de "déjà vu") Nous allons essayer de descendre en Casamance par les pistes.

 

Nous prévoyons de bivouaquer dans une auberge à Rufisque où nous tombons dans un embouteillage monstre que nous faisons aller et retour sans trouver l'auberge, nous finissons sur un parking d'une station Total 24h/24.

 

Mer

02

MARS

2016

Rufisque - Piste ♥♥♥ Khombolé - Touba - Samba Kane - Babagarage - Dinguiraye - Darou Mousti  Km 2823     Ө 20°C -  33°C  

   

 

Route pénible derrière des camions sans âge comme on dit au pays, fumant comme des ferry boat, puis nous bifurquons à Khombolé sur une piste ♥♥♥ où nous trouvons enfin le bonheur la brousse des baobabs, des pains de singe, une sorte de marmotte locale, Solange a vu un singe, mais ce n'est pas moi, il avait le cul rose, ah quoique!

Bivouac sur la place à coté de la gendarmerie de Darou Mousti ↓ où nous sommes moins seuls que dans la brousse. Harcèlement habituel.

 

 

Le soir il a fallut que je poursuive des gamins lanceurs de gravillons sur trois quartiers avec mon fouet pour qu'ils nous laissent tranquilles.

 

 

 

 

 

Jeu

03

MARS

2016

Darou Mousti -  Mbaké - Colobane - Foret Mbégué - Réserve de Doli - Touba Alia  Km 2996     Ө 21°C -  40°C  

   

Solange fait une sortie pipi pour Lola, je suis avec le fouet pour tenir les gamins à distance. Route pas drôle au départ, camions charrettes et Cie, Sur la route nous nous arrêtons pour acheter du pain, la vendeuse ne comprend pas et lui fait un sandwich spaghetti, c'est une baguette locale soufflée à l'hélium avec des spaghetti dedans dans une sauce tomate épicée, cela se mange, mais ce n'est pas du Georges Blanc !

 

 

Etrange route entre Mbaké et Colobane, le revêtement est bon mais la route est en vagues. Foret de Mbégué constituée de magnifiques baobabs, nous nous arrêtons dans la savane pour le casse croute loin de la route mais pas assez pour les charrettes, nous nous faisons harceler par une équipe de gars qui réclament de l'argent comme partout, je suis obligé d'interrompre le repas et rouler fenêtres levées pour aller encore plus loin.

 

 

Après midi magnifique dans la brousse ♥♥♥ par des pistes sablonneuses donc moelleuses, mais très poussiéreuses car ils y a beaucoup de passage Fesch Fesch, et tout ça simplement en 4x4 longues. Nous traversons des villages authentiques en cases, la navigation avec OSM est plus ou moins au cap car les villages que nous traversons ne sont pas mappés. Arrêt au village de Touba Alia où nous prenons des informations au dispensaire, nous sommes à 2 km du ranch qui était un point repère sur une carte, bravo au navigateur. Vu aujourd'hui un écureuil local et des oiseaux dont des bleus magnifiques.

 

Station d'eau ↑

 

 

Ballade dans le village ♥♥♥ (cases, stations eau, cases à palabres, marché couvert en cases, il y a une énorme réunion de femmes toutes plus chics les unes que les autres etc.) où Lola a son succès habituel et nous nous avons tous les enfants à nos basques, mais ils sont super sympa ici, à part trois gars venus en camion qui réclament de l'argent.

 

Place centrale de Touba alia ↑

 

 

Finalement nous prenons place dans le dispensaire où beaucoup de monde vient nous voir, une belle femme sein à l'air avec son bébé, le veinard, et Omar que je vais appeler multiservices, il s'occupe pour nous faire venir 40 litres de gazole, il nous amène et négocie un guide en moto pour demain, et le plein d'eau pour demain matin.

Bivouac au dispensaire ↑

 

 

 

 

 

Ven

04

MARS

2016

Touba Alia  - Vélingara - Ranérou  Km 3170     Ө 27°C -  42°C  

 

Notre guide Mamgou est à l'heure ce matin, trop tôt même, il est 8H00, le rendez vous était à 8h30. Départ en trombe du guide en moto à travers le village, nous ne suivons pas, par contre après pour lui c'est la galère, avec le sable il zigzague dangereusement, nous roulons entre 25 et 30 Km/h et prenons de la distance afin de lui faire comprendre que nous ne sommes pas pressés.

 

 

Encore une belle balade dans l'authentique ♥♥♥, ici c'est à la fois le Mali, le Burkina Faso, la Cote d'Ivoire, c'est finalement mieux que le circuit prévu en Guinée, nous savons que nous vivons un moment unique.

Arrivée à l'avant dernier village notre guide demande le chemin et emmène un gars avec lui qui lui indique la piste a prendre, c'est l'endroit où il y a un trou dans OSM, au dernier village avant Vélingara nous perdons notre guide, plein phares en tournant, klaxon trompe, finalement nous retournons sur un groupe de trois cases où il y a des femmes, le guide revient, il demande la direction aux femmes, il s'était trompé de piste. Durée du guidage 2h45.

 

 

Les femmes sont très belles, genre Peuls, Solange dit que les hommes aussi, mais là je suis moins intéressé. Nous quittons Mamgou à Vélingara où un infirmier du dispensaire parlant français nous amène sur la bonne piste qui est en latérite, donc Lola passe de la couleur Fesch Fesch à latérite.

 

↑ Beaucoup de troupeaux à Vélingara à cause de la saison sèche et le point d'eau qui est ici

 

Après Vélingara piste en latérite à surprises, trous, saignées, jusqu'à un écroulement de route qui nous obligera à faire un petit trial pour contourner et retrouver la piste, beau travail du Sprinter. Pas vu d'animaux sauvages caractéristiques. Retour au goudron et arrêt à Ranérou qui est un véritable coupe gorge, achat de la boisson, du pain, du gazole et direction la gendarmerie. Pas vu de véhicule sur les pistes aujourd'hui.

Situation kafkaïenne à la gendarmerie de Ranérou: (Version courte)

Arrivés juste après 16h00 Solange va demander l'autorisation de bivouaquer sur le terrain vague devant la gendarmerie, elle revient avec lui pour l'interrogatoire, pièces d'identités, document de circulation, etc. Il va à la gendarmerie ʘʘʘʘʘʘ Retour du gendarme, le chef se repose, nouvel interrogatoire, vous venez d'où, où allez vous, vous étiez où hier, et avant hier, etc...  Il va à la gendarmerie ʘʘʘʘʘʘ Retour du gendarme, nouvel interrogatoire, noms prénoms de nos parents, ils sont vivants, puis les  enfants, etc. Et à la fin de l'interrogatoire il nous dit vous pouvez aller à l'hôtel qui est à 85 Km d'ici ! Nous refusons et lui faisons une petite leçon de morale, il est 17h30 passé  ʘʘʘʘʘʘ Solange va plaider auprès du chef, ils reviennent un peu plus tard, il veut voir "le vieux" malade (oui c'est moi !), finalement nous dormons dans l'enceinte de la gendarmerie. Solange me dira que le gendarme lui a demandé si c'était "le vieux" qui avait dessiné la carte Michelin ! Si il ne connait pas une carte routière cela m'étonnerait qu'il sache ce qu'est un camping car.

 

 

 

 

 

 

 

Sam

05

MARS

2016

Ranérou - Loumbol - Bélel - Réserve de faune de Ferlo sud  Mboun - Bana - Tambacounda Km 3431   Ө 27°C -  41.5°C  

 

Réveil avec les moustiques j'ai fait l'erreur d'ouvrir la porte latérale, un nuage de moustiques est rentré dans Corbi, il n'y en a plus un dehors.

Départ au début du jour sur une route impeccablement goudronnée, nous bifurquons à la première piste à droite, elle est en latérite, il y a de la brume au fond ↓ , et non c'est un énorme troupeau.

 

 

Superbe matinée  ♥♥♥, un gars qui est à la mosquée en construction à Loumbol monte avec nous pour nous amener sur la piste car nous jardinons, elle est loin, il ne demande rien. Il en sera ainsi toute la matinée, les gens ne demandent rien sur ce parcours et ils sont contents de nous voir passer, car apparemment ici il n'ont rien, l'eau est au puit, superbe moment que le tirage de l'eau avec les ânes, comme nous avons fait des photos et vidéos nous lui offrons une boite de thé, il est aux anges.

 

 

 

 

 

 

Pour la conduite c'est tout en zig zag entre les arbres, la boule du volant n'a pas arrêté de tourner, Corbi est tout rayé et a arraché quelques branches, quelque fois nous reculons pour sortir de la piste quand ça ne passe pas. En 4x4 + courtes pour avoir du couple, car nous roulons doucement.

 

 

A Bélel nous avons un succès fou, nous passons au centre du patelin et pour eux c'est Barnum. Après le casse croute de midi nous sommes sur une piste à camion et maintenant tout le monde demande de l'argent et les enfants des cadeaux, les villages sont beaux mais suivant les endroits c'est pénible. Nous avons demandé plusieurs fois la direction de la piste, et un jeune étudiant est même monté dans Corbi,  pour nous amener dans un coin où la piste de Tambacounda était "cachée".

 

 

Lors du passage au centre d'un village serré, un gamin tape du plat de la main sur la carrosserie cela fait boum boum et il doit dire "cadeau, cadeau", un futur singe pour s'en fout la mort !

 

 ↑ Belle termitière

 

La piste de "Tamba" comme ils disent ici n'est pas facile, et carrément dure sur les derniers 30km, ça vaut la Guinée, ornières dans le Fesh Fesch, il faut rouler coté camion car sur la piste latérale ça ne passe pas. 

 

 

J'ai fait l'hameçon avec une branche dans le snorkel. Arrivée épuisés à Tamba sur une latérite où nous croisons les deux seuls véhicules de la journée. L'hôtel Oasis est en fête nous abandonnons, et nous allons au relais de Tamba où il y a enfin le WiFi, enfin quand ça marche !

Chambre avec clim, poulet Yassa (oignons) pour Solange, poulet Kiev (pané fourré style escargot) pour moi. Nous avons tous les deux le mal de terre, certainement à cause des vibrations durant les 12 heures de piste. Excellent comportement du Sprinter sur ces 4 jours de pistes. Animaux vus, beaucoup de troupeaux chèvres et buffles, de la volaille. Beaucoup de volaille  dans la réserve de faune de Ferlo, des écureuils, pour les autres vu la chaleur ils sortent la nuit.

 

Dim

06

MARS

2016

Tambacounda Km 3445  Ө 41°C  

 

Sortie de Corbi pour un grand lavage intérieur / extérieur, il font même le filtre de la climatisation. Chaude journée, aujourd'hui c'est farniente, plein eau de Corbi, travail sur le site, aujourd'hui le Wifi de l'hôtel ne fonctionne pas, par contre la clef 3G prêtée par Exploracy fonctionne (Enfin presque, on est en Afrique ! ).

 

↑ Avant lavage

↑ Lavage, j'ai prévenu, pas de pied sur le capot, c'est arrivé à quelqu'un !

 

Solange achète au marché deux maillots de bain à la "mode".

 

 

 

◄  Mauritanie

 

Suite Niokolo Koba Sénégal  ►

 

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Plan du site

       
Accueil Qui sommes nous ?    
       
  Nos voyages Classement par voyage  
    Classement par pays  
       
  Nous contacter Formulaire contact  
       
  Les liens Chroniques des voyageurs  
       
  Véhicules La Strada Sprinter 4x4  
       
    Ancien véhicule SCAM - IVECO
       
    Véhicules pour voyager  
       
    Buggy  
       
    Accessoires  
       
  Recherche Rechercher sur le site  
       
  Conseils    
       
  Légal No Copyright  
       
  Plan du site C'est cette page  
       
       
       
       

    

 

Retour haut de page