Accueil ... Nos voyages ... Sahara occidental ... Mauritanie ... Sénégal ... Niokolo Koba ... Casamance ... retour Sénégal ... retour Mauritanie ... retour Maroc

 

 

Mer

16

MARS

2016

Nouakchott (Mauritanie) -  Bir Gandouz (Maroc)  Km 6197  Ө 18°C - 24°C*    * pointe à 36°C dans le désert

  

Très bonne route tranquille jusqu'à la gare du nord où nous faisons le plein de gazole, d'eau et un bon repas dans Corbi, mais nous ne nous éternisons pas car le vent se lève. L'après midi nous retrouvons la route avec le goudron neuf raté, ils bouchent les trous mais c'est ni fait ni à faire.

Passage en douane mauritanienne tranquille, à la police on a droit à l'attente à cause de la prière, à la douane c'est l'heure du repas, mais il y en a un qui bosse, alors on voit les gars agenouillés manger par terre dans une bassine avec la main droite, la gauche sert à autre chose, c'est pas coquet, surtout en uniformes. A la gendarmerie il y a un raid hollandais, mais nous passons de suite.

No man' land habituel.

Jeu de scène fantastique de l'arnaqueur à la barrière d'entrée de la douane du Maroc habillé en kaki, qui demande de façon autoritaire passeport, carte grise, permis de conduire, une chemise à la place du T shirt et il serait crédible à 100%. Mais nous savons que c'est pour nous faire payer ses services et nous ne nous faisons pas prendre au jeu. Sinon passage en douane au Maroc laborieux, nous sommes seuls et ils semblent fatigués, "tu vas là", "tu vas là".. Au scanner ils ont pris la barre de douche pour un fusil !

Durée totale 14H15 - 16H30

Arrêt bivouac à Bir Gandouz entre l'hôtel et la banque, c'est pas ce qu'il y a de plus sexy, mais nous avons bien dormi.

 

Jeu

17

MARS

2016

Bir Gandouz - Boujdour  Km 6751  Ө 17°C - 27°C*   

  

Bonne route avec peu de circulation jusqu'au niveau de Dakhla, ensuite la route est dégradée avec de la circulation ( Ils commencent à la regoudronner), beaucoup d'insectes avec notamment des libellules.

Nous croiserons quatre convois avec accompagnement de motards et sirènes, renseignement pris c'est le festival de Crans Montana de Dakhla.

Arrêt à la plage 20 km avant boujdour, balade sur le boulevard de Boujdour avant de rejoindre le camping Sahara Line toujours dans le vent.

 

Ven

18

MARS

2016

Boujdour - El Marsa - Laayoune - la lagune Lac Naila ♥♥♥ Km 7115  Ө 15°C - 24°C*    * au plus chaud

  

Ce matin je commence par nettoyer le pare-brise avec une lessive pour enlever les impacts d'insectes, il faut dire que j'ai le temps, à la vitesse ou l'eau coule ici, mais quel vent.

 

Donc beaucoup de vent, nous croisons de nouveau un convoi, motard sirène et tutti quanti, ils me saluent car je m'arrête sur le coté avec les warning, quelques instants après le redémarrage je vois le voyant triangle jaune allumé au tableau de bord, arrêt immédiat, je coupe le contact, redémarrage après quelques secondes, c'est bon, un démarrage trop rapide ?

 

Arrêt casse croute à El Marsa, nous tenons à notre couscous, mais les "trucs" du centre ville ne sont pas coquets, nous abandonnons, à la station pour faire le plein et profiter du défiscalisé je demande une bonne adresse couscous, le café Puerto.

Arrivée au café Puerto je demande vous faites restaurant, non, où je peux manger un couscous ? Ici !

 

Couscous simple, avec bouteille d'eau individuelle et un kéfir tout ça pour 2.50€ par personne, il faut pas se plaindre, c'est moins cher qu'à Agadir ou au Sénégal. Vent violent entre El Marsa et Laayoune, on roule en zigzagant, arrêt bivouac à la lagune ♥♥♥. En roulant face au vent nous avons consommé 12,45 L/100 Km.

   

 

↑ Transport d'une pale d'éolienne sur la route de Tan Tan

↑ Il fait pas chaud

 

↑ Nous sommes stationnés là

↑↓ Lagune coté dunes

    

↑ Une ambulance comme camping car pourquoi pas, ils y en a qui ont bien un corbillard !

 

 

Sam

19

MARS

2016

la lagune Lac Naila ♥♥♥  -  Sidi Ifni  Km 7470  Ө 17°C - 19.5°C    vent fort

  

Très bonne nuit sur la lagune, aujourd'hui nous prenons un peu le goudron et après la piste sablonneuse étudiée hier soir par ma copilote.

A  El Ouatia nous prenons donc la piste, après le passage inévitable de la zone poubelle nous attaquons une piste en tôle ondulée cassante en 4x4 courte pour passer les zones sablonneuse où ne prenons même pas de plaisir, dans un paysage plat avec le l'herbe à chameaux, et des chameaux c'est déjà ça. Finalement au bout de trente kilomètres à déglinguer le véhicule nous arrivons à l'oued du Michelin mais ça ne passe pas, il y a une falaise de chaque coté, pas de passage et l'eau au fond.

Nous allons chercher la piste plus loin, nous la trouvons et effectuons l'arrêt casse croute et repos.

 

↑ On y va ou pas ?

 

Finalement nous abandonnons car c'est trop moche, nous retrouvons le goudron de la route de Tan Tan et c'est joli, enfin un paysage à voir. Par contre il y a un vent terrible, et ça caille ! Les jumelles radar fleurissent tout le long de la route. Arrêt bivouac à Sidi Ifni où la plage est toujours aussi sale, mais il fait moins froid et le vent s'est calmé.

 

Dim

20

MARS

2016

Sidi Ifni  -  Imi Ouaddar  Km 7667  Ө 17°C - 21°C   

   

Retour tranquille à la guitoune que nous sommes heureux de retrouver. Fin du voyage.

 

 

 

◄  Mauritanie retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Plan du site

       
Accueil Qui sommes nous ?    
       
  Nos voyages Classement par voyage  
    Classement par pays  
       
  Nous contacter Formulaire contact  
       
  Les liens Chroniques des voyageurs  
       
  Véhicules La Strada Sprinter 4x4  
       
    Ancien véhicule SCAM - IVECO
       
    Véhicules pour voyager  
       
    Buggy  
       
    Accessoires  
       
  Recherche Rechercher sur le site  
       
  Conseils    
       
  Légal No Copyright  
       
  Plan du site C'est cette page  
       
       
       
       

    

 

Retour haut de page